La constipation.



Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque le fait de ne pas aller à la selle vous rend mal à l'aise.

Lorsque vos habitudes de transit intestinal changent soudaine­ment.

Lorsque vous souffrez également de douleurs abdominales ou que vous vomissez.

Ce que révèlent les symptômes

Voyons un peu : une fois par semaine vous faites votre lessive, vous arrosez vos plantes et vous passez au supermarché. C'est normal. Mais si vos habitudes de transit intestinal passent du quotidien à l'hebdomadaire, et que vous vous sentiez repu et mal à l'aise, vous souffrez probablement de constipation.

« En général, votre niveau de confort est le meilleur indicateur de constipation», déclare Barry Jaffin, médecin, spécialiste des troubles de la motilité et professeur clinique au Service de gastro-entérologie à l'hôpital Mount Sinai, dans la ville de New York. « Le fait d'aller à la selle une seule fois par semaine au lieu d'une fois par jour est aussi un bon indicateur de constipation. » Il existe d'autres symptômes de constipation, notamment la difficulté d'évacuation, les selles dures et les hémorroïdes.

Bon nombre de facteurs peuvent chaque jour contribuer à ralentir votre transit intestinal: certains médicaments, une insuffisance de fibres ou d'eau, le manque d'exercice et un surcroît de fer, par exemple. Plusieurs troubles digestifs qui se manifestent à différents degrés de gravité, depuis le syndrome du côlon irritable jusqu'au cancer du côlon.



Bon nombre de médecins sont persuadés que le système digestif devrait fonctionner toute la vie chez une personne qui mène une vie plutôt équilibrée. « La médecine n'a jamais prouvé que les intestins cessent de fonctionner en vieillissant », déclare le Dr Nicholas J. Talley, médecin, professeur adjoint de médecine à la Faculté de médecine de la Clinique Mayo à Rochester, au Minnesota. « En fait, le système digestif devrait sanctionner aussi bien chez les jeunes que chez les plus âgés. »


Soulagement des symptômes

Vous pourrez sûrement traiter vous-même votre problème de constipation si vous ne souffrez pas de douleurs abdominales. Essayez de mettre en pratique les conseils suivants.

Augmentez les fibres. « Les fibres, masse non digestible que l'on trouve dans les produits de blé complet et dans les fruits et légumes, préviennent la constipation d'au moins deux façons importantes, explique Peter Holt, médecin, chef du Service de gastroentérologie au centre hospitalier St. Luke's-Roosevelt et professeur de médecine au Collège des médecins et des chirurgiens de l'université Columbia, dans la ville de New York. Plutôt que de se liquéfier immédiatement durant le processus de digestion, les fibres agissent comme une éponge, absorbant le liquide qui se trouve dans les intestins et le côlon et permettant ainsi la production de selles plus fermes », explique le Dr Holt.

Mais les bienfaits des fibres s'étendent au-delà de la digestion: les fibres permettent au côlon de se contracter. Et comme tout processus du système digestif prend fin dans le côlon avant l'évacuation des celles, vous recevez alors le signal qu'il est temps de passer aux toilettes.

Combien de fibres devez-vous consommer ? « On recommande environ 25 g par jour, déclare-t-il. Si vous suiviez l'apport quotidien recommandé, soit 5 portions de 55 g de fruits et de légumes, votre alimentation contiendrait un nombre suffisant de fibres », ajoute-t-il.

Achetez des fibres vendues dans le commerce. S'il vous est impossible de consommer toutes les fibres recommandées, vous pouvez à l'occasion ajouter à votre alimentation des produits à base de fibres vendus en pharmacie. « Soyez toutefois prudent. S'ils ne sont pas dilués dans une quantité suffisante de liquide, ils pourraient causer davantage de constipation », conseille le Dr Talley. Assurez-vous de suivre à la lettre les directives notées sur l'emballage.

N'oubliez pas les liquides. Que vous préfériez l'eau ou le jus d'orange, les médecins préconisent de boire entre six à huit verres de liquide par jour afin de prévenir la constipation.

Évitez les laxatifs artificiels. Prenez-vous des laxatifs toutes les semaines pour stimuler vos selles ? « Soyez prudent. La recherche a prouvé que de tels laxatifs pourraient endommager votre côlon, affirme le Dr Talley. L'usage prolongé de laxatifs — tous les jours pendant plus d'un an — est l'une des habitudes les plus dangereuses qui soit. »

Faites de l'exercice. «Voici une autre raison de chausser vos souliers de marche : l'exercice peut prévenir la constipation, car il stimule le côlon», déclare le Dr Holt.

Modérez votre consommation de fer. Le fer est un minéral fort important — surtout chez les femmes —, mais un surcroît de fer peut causer la constipation. «À moins d'être sous la surveillance d'un médecin, vous pouvez satisfaire vos besoins en fer en prenant une bonne multivitamine plutôt qu'un supplément de fer», déclare le Dr Jaffin.

Vérifiez vos médicaments. « Certains médicaments, notamment ceux qui traitent l'hypertension artérielle, les antipsychotiques ou certains antihistaminiques et analgésiques vendus dans le commerce, peuvent entraîner la constipation en bloquant la production naturelle de la substance chimique qui favorise le processus d'évacuation à travers les intestins », déclare le Dr Jaffin. Cessez la prise de médicaments offerts en vente libre pendant quelque temps afin de vérifier si cela fait vraiment une différence. Consultez votre médecin avant d'interrompre tout médicament délivré sur ordonnance.

Essayez un lavement. En cas de constipation opiniâtre, essayez un lavement, solution vendue en pharmacie que l'on injecte dans le rectum et qui pousse le côlon à se contracter, produisant ainsi un mouvement de l'intestin. « N'utilisez ce genre de produit qu'à l'occasion et suivez les directives données sur l'emballage », recommande le Dr Holt.

Consultez votre médecin. Si votre régime alimentaire est bien équilibré et que vous ne prenez aucun médicament qui pourrait vous causer de la constipation, mais que vous avez de la difficulté avec vos selles, demandez à votre médecin d'effectuer une sigmoïdoscopie ou tout autre examen du côlon. « Cette simple intervention qui peut être

 

 

 






   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert